Inkscape 02 : tout rond, tout mignon.

Oui, je sais, le titre n’est pas super explicite. N’empêche… Le but de ce premier tutoriel est de manipuler quelques outils. Si notre image finale ressemble à un dessin infantile, c’est un peu fait exprès. Vous avais-je précisé que je comptais partir de loin ? Histoire d’attirer les néophytes et progresser doucement ? Oui, ne niez pas, je l’avais expliqué. Aujourd’hui donc : on va se fixer pour objectif de manipuler un peu tout ce qu’on a vue dans « interface partie 1 » et « interface partie 2« . C’est hyper détaillé, mais on ira plus vite dans les prochains.

La suite…ben tout de suite !

A la fin, on devrait obtenir quelque chose de ce goût-là :

Image d'inspiration

Commençons, voulez-vous ?

A titre informatif, pour le reste du tutoriel, les captures d’écrans sont en basse résolution. Ceci explique peut-être que certaines couleurs sortent moins bien.

Préparation de l’espace de travail :

Lancez Inkscape, ouvrez un nouveau document (de base, c’est une page A4 qui s’ouvre au format « portrait » – c’est à dire, hauteur plus grande que la largeur, mais ça vous le savez déjà).

Etape 1 : Prenez l’outil de création des rectangles et dessinez en un sur la page. Avec la barre de l’espace supérieur, entrez 600 pour la Longueur et 400 pour la Hauteur (en ayant veillé à être en pixel, px, en unité). Pour le fun, renseignez aussi les deux champs de gestion des arrondis avec la valeur 50. Sélectionnez votre rectangle et ouvrez la fenêtre de gestion de la couleur. Dans l’onglet « contour », cliquez sur la croix : on ne veut pas de filet autour de notre rectangle.
Dans l’onglet « fond », faites en sorte d’avoir les valeurs comme ci-dessous :

Etape n°1

Remarquez bien la boite de dialogue de gestion de la couleur et observez les onglets. On voit bien que je me suis placé sur l’onglet « fond » et que j’ai cliqué sur la seconde icône « a plat ». Les valeurs des différentes composantes de couleurs nous donnent un code hexa : 0082ff …. C’est du chinois ? Vrai qu’on en avait pas parlé encore. Mais ça me permet de le citer pour une fois. Il y aura d’autres occasion !

Etape 2 : Désélectionnez votre rectangle et prenez l’outil de traçage d’ellipse. Si l’on essayait de dessiner un cercle par-dessus le rectangle bleu, vous n’y verriez rien : forcément, notre couleur sélectionnée est du même bleu. Alors, cliquez sur le jaune de la barre de palettes du bas de l’écran. Revenez vers votre rectangle, cliquez dessus, maintenez le clic et enfoncez la touche Ctrl (vous n’avez pas oublié n’est-ce pas ? la touche qui vous permet d’avoir un beau cercle ?).

Etape 3 : Tracez cette ellipse en n’oubliant pas de glisser à peu près à 45° pour obtenir effectivement un cercle bien jaune. Reprenez l’outil curseur (la flèche noire) et déplacez le cercle pour qu’il soit à peu près comme sur l’image ci-dessous :

Etape n°2

Sur mon image ci-dessus, regardez dans le cadre rouge du haut : j’ai rentré des valeurs pour les hauteur et largeur de l’ellipse. Et dans la gestion des couleurs, j’ai opté pour un jaune plus fade. Faites de même.

Ne perdez pas la sélection de notre soleil. On va aborder deux points nouveaux.
Etape 4 : Le flou.
Toujours dans cette même fenêtre de gestion des couleurs, vous avez une barre qui  s’appelle opacité au-dessous d’une autre qui s’appelle flou. Passez le flou à 10% et constatez l’effet. Intéressant non ?
Etape 5 : Le clone.
Tout en haut de la fenêtre (on en a déjà parlé dans la découverte de l’interface), vous avez les boutons qui servent au clonage. On va utiliser le premier. C’est celui-ci :

Cloner.

A l’écran, vous devriez avoir constaté un renforcement de la couleur jaune. C’est normal. On a à présent l’un au-dessus de l’autre deux « soleils » jaunes avec 10% de flou.
Etape 6 : Deux opérations : repassez le flou à 0% et la valeur de la barre jaune qui était à 100, ramenez là à 0 également. Bilan : l’impression de flou à disparu…. mais pas pour longtemps.
Dans la partie supérieure de l’écran, vous avez toujours 300 en valeur pour la largeur et la hauteur : entrez 250 !

Aligner

Etape 7 : Sélectionnez vos deux cercles jaunes (n’oubliez pas d’avoir repris le curseur flèche noire, puis cliquez sur un cercle puis sur l’autre en ayant la touche shift enfoncée).
Ensuite, ouvrez la fenêtre de gestion des alignements (carré rouge en haut de la capture d’écran ci-dessus) et forcez un alignement centré en vertical et en horizontal en cliquant sur les deux icônes que j’ai encadrées de rouge ci-dessus. Il n’y a plus qu’un seul « soleil ».

Happy face !

Il est temps de rendre notre soleil un peu plus joyeux. Et d’aller un peu plus vite dans les explications…

Etape 8 : Toujours avec l’outil ellipse, cliquez sur la couleur noir dans la barre de palette et tracez un cercle. Si celui n’est pas précis, n’oubliez pas qu’en le sélectionnant avec le curseur (flèche noire), vous aurez accès à la saisie de la hauteur et de la largeur. Mon première oeil fait un diamètre de 30 px.
N’hésitez pas à zoomer sur le soleil pour mieux travailler.
Sous ce premier oeil, créer un nouveau cercle auquel on va affecter une couleur rose (soit vous passez par la palette, soit comme moi, vous utilisez le gestionnaire de couleur et vous affectez des valeurs : R->255, V->100, B->255 et l’alpha A à 255).

Etape 9 : Sélectionnez les deux cercles (vous n’avez pas oublié les sélections multiples avec la touche « shift » enfoncé pendant qu’on clique ? non, bien sûr, je ne m’en inquiétais pas) et…. groupez les !  Ah ? Je n’ai pas encore parlé de « groupe » ? Qu’à cela ne tienne, faites moi confiance et soit vous enfoncez simultanément « Ctrl et G », soit vous allez dans le menu « objet » et vous cliquez sur « grouper ».

Restez groupés !

Qu’a-t-on fait exactement ? Les deux objets font partie d’un groupe. Ils se déplaceront, se déformeront ou recevront les effets en même temps.

Etape 10 : On va en voir tout de suite un usage. Vous voyez que nos deux cercles sont enfermés dans un container. Nickel. On va le dupliquer avec le bouton de clonage (dupliquer) que  l’on a vu un peu plus tôt. Les deux groupes se superposent, on va opérer un « miroir vertical » sur celui du dessus. Pour cela, cliquez sur la troisième icône, celle qui fait partie du groupe encadré de rouge dans l’image ci-dessous.

Zou, un coup de miroir !

On voit bien désormais les deux groupes.

Etape 11 : Avec votre curseur flèche noir, cliquez sur le groupe du dessus et, en maintenant le clic, enfoncez la touche Ctrl avant de déplacer la souris vers la droite. La touche Ctrl va contraindre le déplacement à s’effectuer strictement à l’horizontal. Ecartez vous à volonté, mais surtout, ne vous approchez pas trop du bord droit du soleil. Une fois que c’est fait, lâchez votre clic. C’est déjà pas mal, mais il faut encore centrer tout ça.

Etape 12 : Sélectionner les deux groupes de points et…. groupez les ! Un nouveau « Ctrl + G » fera l’affaire. Vous n’avez plus qu’un seul container de sélectionner. Maintenez la touche shift enfoncée pour faire une nouvelle sélection multiple entre le groupe de points (déjà donc sélectionné) et le soleil jaune. Activez la fenêtre de gestion des alignements (si celle-ci avait disparu) et, comme tout à l’heure avec les deux cercles jaunes, forcez un alignement vertical et horizontal. Suivant l’écartement que vous aurez choisi, vous ne serez pas loin de mon résultat ci-dessous. Si cela ne convient pas, reprenez à l’étape ci-dessus… à grand renfort de Ctrl+Z (annule la dernière action).

Ce n'est déjà pas mal.

Etape 13 : pour la bouche, on pourrait se contenter de tracer une vague ellipse remplie de noire et la centrer…. En fait, c’est un peu ce qu’on va faire. Reprenez l’outil ellipse, cliquez dans le noir dans la barre de palette, et tracez une ellipse plus haute que large à peu près au centre de notre visage. Inutile que ce soit parfaitement centré puisqu’on procédera à l’alignement plus tard. Tracez une seconde ellipse au-dessus de la première de sorte que cela forme grossièrement un « T ». Dans mon exemple ci-dessous, j’ai volontairement passé mon second ovale en vert pour que vous le voyiez bien.

Comment ça ? Un clown ?

Etape 14 : encore du neuf. Avec le curseur flèche noir, sélectionnez donc nos deux dernières ellipses. On va effectuer une opération sur ces objets. Pour cela, une fois la sélection multiple faite, allez dans « Chemin » puis cliquer sur « Différence »… et là, magie, il vous reste une sorte de bouche souriante. Gardez cette bouche sélectionnée et sélectionnez une fois encore le soleil jaune. Vous l’aurez deviné, on va forcer un alignement vertical et horizontal. Alors, oui, of course, cette bouche va se retrouver très en haut… mais libre à vous de :
-1 la descendre en la sélectionnant et en forçant avec la touche Ctrl un déplacement proprement vertical (notez qu’une fois la sélection faite, on peut aussi déplacer un objet au curseur, vous savez les flèches du clavier);
-2 la redimensionner en utilisant les poignées de déformations.
En attendant, voici mon résultat :

Notre premier soleil.

Pas mal non ? Avouez que ce n’était pas sorcier !

Son compagnon aux rayons rouges dardant

Je vais aller plus vite sur les explications, les principes étant grosso modo les mêmes.

Etape 15 : on se place dans le coin gauche à présent. Prenez l’outil qui permet de tracer étoiles et polygones. Ah ben oui, surprise, il faut bien changer un peu. Cliquez dans la palette du bas en choisissant le premier « bordeaux » (juste avant le vrai rouge) et tracer une étoile dans ce fameux angle gauche. Vous obtenez ça :

Une première étoile.

Grâce à la fenêtre de gestion des couleurs, dans l’onglet fond (veillez à ce que le contour soit « inexistant » en cliquant sur la croix), optez pour une couleur du genre : R=255, V=40, B=40 et l’alpha toujours à 255.

Etape 16 : L’étoile est « grossière » mais rassurez-vous, dans un prochain tuto, on s’attardera sur les possibilités de cet outil. Pour l’instant, intéressez-vous à la partie encadrée en rouge. Portez la valeur sommets à « 40 », veillez à ce que le ratio soit toujours à « 0.660 » et l’arrondi à « 0 ». Reprenez le curseur flèche et sélectionnez ce qui ressemble désormais à un soleil radiant.
Dans la partie haute, on va fixer Longueur et Hauteur à 170px. Si nécessaire, déplacez votre soleil rouge vers l’intérieur du cadre bleu.

Etape 17 : on va, comme pour le soleil jaune, le personnifier. Dans un premier temps, perdez la sélection (outil flèche noir, clic n’importe où qui ne soit pas un objet) puis prenez l’outil ellipse, cliquez sur le carré rouge de la barre de palette. Ensuite, tracez une ellipse, en tenant shift et ctrl enfoncés ( n’oubliez pas) pour tracer un beau cercle et ce, depuis approximativement le centre de notre soleil radiant. Avec la sélection, entrez comme valeur L et H  : 115px. Grâce à la fenêtre de gestion de couleur, choisissez lui un : R=200, V=55,  B=55 (alpha 255).
Sélectionnez le soleil radiant et le cercle, ouvrez la fenêtre d’alignement, et comme vous l’avez déjà fait plusieurs fois : alignez en vertical et en horizontal.

Etape 18 : Gardez uniquement le dernier cercle créé et dupliquez-le (ctrl et touche D). Donnez lui une taille de 100px en L et H. Dans la fenêtre de couleur, appliquez : R =160, V=45, B=45 et alpha à 255. Comme ce cercle s’est décalé, sélectionnez celui-ci et le précédent. A l’aide de la fenêtre d’alignement, procédez comme d’hab’ à un alignement vertical et horizontal. Et hop, si tout va bien, vous en êtes là :

Le soleil prend forme.

Etape 19 : finir avec les yeux et la bouche. Pour cela, reprenez donc ce que l’on a fait avec le soleil jaune depuis l’étape 9. Variez éventuellement l’écartement et les couleurs et veillez bien à respecter les moments importants : grouper, dupliquer, faire le miroir, regrouper et centrer.

Sans trop d’efforts, vous devriez obtenir ceci :

On touche au but !

Et quelques nuages pour finir, ça vous dit ?

Etape 20 : pour les nuages, ça va être terrible, accrochez-vous. En fait…. non, je plaisante : c’est un jeu d’enfant !
Prenez l’outil ellipse, cliquez sur le carré blanc de la palette de couleurs. Et maintenant… et bien, tracez des ellipses qui seront plus longues que hautes. Là, pas de mystères, il va vous falloir être créatif. Il vous faudra trouver le bon équilibre pour qu’à la fin, le nuage ressemble à quelque chose. A titre d’exemple, je vous montre ci-dessous mes ovales que j’ai grisés progressivement afin que vous voyez comment je me suis organisé.

Nuage avec les ovales gris.

Etape 21 : Pour finir totalement, faites une sélection multiple de toutes ellipses, assurez que tout soit blanc (ou légèrement gris si cela vous plait) et sans contour. Allez dans le menu « chemin » (tout en haut de la fenêtre) et choisissez « union ». Vous n’avez plus qu’un seul objet.

Faire une union, ce n’est pas la même chose que faire un groupe. En dégroupant, on récupère tous les éléments constitutifs. Par contre en faisant une « union », on obtient un nouvel objet ayant une forme résultant de la fusion et on ne pourra plus revenir aux primitives qui la composaient.

Etape 22 : Déplacez éventuellement votre beau nuage pour qu’il masque un peu votre soleil. Et puis, comme plus rien ne vous effraie : créez donc d’autres nuages, plus simples, avec juste trois ou quatre ovales. Vous pourriez même ajouter 1 ou  2% de flou (dans la fenêtre de gestion de couleur) pour donner une impression de profondeur. C’est ce que j’ai fait sur cette image finale : j’ai opté pour des tons gris légers, j’ai placé l’un des nuages à l’avant avec un flou de « 2 » et un autre, plus grand à l’arrière (en jouant avec les superpositions) avec  un gris un poil plus prononcé et 3% de flou.

Et voilà, c'est fini : félicitations !

Bien sûr, j’ai hâte de voir vos propres réalisations et surtout, les étapes supplémentaires que vous aura inspiré ce tuto. Un dégradé dans le ciel, plus ou moins de rayons ou de flous, travailler plus encore les yeux sont autant de pistes à explorer. A toute de suite dans vos commentaires :)

Laisser un commentaire

Subscribe without commenting

%d blogueurs aiment cette page :